Blog

Aujourd'hui, 2 nouvelles

Bonjour,
Aujourd'hui, 2 nouvelles de la vie du serpentin :

Bonjour
Commune de 38300 Saint SAVIN
Je recherche calendrier de passage du bouilleur de cru
ou
Date de passage
ou
Nom et N° de téléphone du bouilleur de cru
Traditionnellement le bouilleur passe toutes les années sur cette commune de saint SAVIN 38300, mais je ne connais pas la date de sont passage.
J'ai contacter la Mairie, mais il ne sont pas au courant non plus !
Je ne sais plus où m'adresser ?
J'ai environ 50 Kg de moût de pommes que je souhaiterais faire distiller
Pouvez vous me renseigner ou les coordonnées d'un contact qui pourrait me renseigner.?!
Cordialement

(si quelqu'un peut répondre en commentaires, merci pour lui !)


……………………
 

• Et surtout, en ces temps de mondialisation, la douane a décidé l'humanitaire international et fonde l'association Douaniers Sans Frontières.

 

Douaniers sans frontieres



renseignements et dons ici
Merci !

 

Coincer la bulle

L'Automne, un temps pour buller…

 

Photo bulleur

Et en action : Bulleurbulleur.mov (387 b)

Cet ingénieux système qui permet de voir le déroulement de la fermentation dans le tonneau qui reste secret tout en évitant les explosions qui sont toujours salissantes dans la distillerie.
Il est très utilisé dans les pays où l'on distille principalement des grains (Belgique en tête). Cette photo est prise au Canada, qui est un pays riche du mélange des traditions françaises et anglo-saxonnes et qui connait un fort renouveau de la distillation artisanale, nous auront l'occasion d'en reparler…

Le bulleur demande d'être hermétique et il est préférable de ne pas avoir à bouger le bidon pour éviter les fuites. Personnellement, comme je ne suis ni ordonné ni bricoleur, j'ai toujours préféré fermer mes tonneaux avec un simple couvercle qu'il ne faut pas oublier d'ouvrir de temps en temps pour admirer la fermentation en action et pour laisser le gaz carbonique d'échapper.

Les distilleries pros préfèrent souvent un troisième système pour fermer les cuves mises en fermentation qui est sûr et simple d'emploi, c'est la cuve à chapeau flottant (avec un joint hydrolique, comme les chapiteaux de certains vieux alambics).

Le chapeau flottant, pour moi, c'est l'idéal pour faire-mon-thé, mais ce n'est pas trop le sujet ici, pardon…

ps., si ma vidéo ne fonctionne pas encore, c'est que la fermentation n'a pas encore commencée, heu, je veux dire, je vais essayer de réparer ça…

Pour nettoyer son alambic : la pariétaire

Pariétaire


À l'automne, dans certaines régions comme la Drôme provencale, il existe certains distillateurs traditionnels qui distillent les plantes aromatiques l'été, la lavande surtout, et remettent les marmites en chauffe à la morte saison pour les fruits. Dans ces régions, on trouve un type d'alambic particulièrement adapté pour ces types de distillations assez différentes (un bain-marie traditionnel pour les fruits, qui permet éventuellement l'injection de vapeur dans la cuve pour les huiles essentielles). Malgré tout, il n'est pas toujours très heureux de distiller de la poire après avoir terminé sa saison de lavande (la gnôle supporte assez mal les parfums de prairies !).

De l'un de ces bouilleurs ambulants habitué à ces pratiques infernales (il faut travailler l'été et l'hiver !), j'ai appris comment nettoyer efficacement mon alambic : entre les distillations différentes : il suffit de faire une chauffe de pariétaire. La pariétaire, souvent appelée "casse-muraille", parfois "Herbe à bouteille" (mais je ne sais pas pourquoi) contient de la potasse (salpêtre) qui est peut-être responsable du nettoyage réellement efficace.


La pariétaire se trouve un peu partout au pied des vieux murs, c'est une petite plante vivace, un peu poisseuse, très commune.
On en met une certaine quantité dans l'eau ou dans la marmite si on distille à la vapeur, on distille, on peut rincer mais le nettoyage est très efficace : toutes les odeurs ont disparues comme par enchantement.
Il m'est même arrivé d'utiliser la pariétaire pour nettoyer un alambic après une passe de laurier (qui a une odeur encore plus tenace que la lavande) pour ensuite distiller de la rose avec succès.

J'ai entendu dire que certains utilisent la prêle en place de la pariétaire. Je n'ai jamais essayé. Dans ce cas, on peut penser que c'est la silice de la plante qui sert d'abrasif.

Parie taire 2Une touffe de pariétaire

Un Noël à la distillerie

     Noël dans la distillerie

Noe l distillerie

Jean-François Poussard vient de publier une vidéo dessinée réalisée à partir des dessins de Barthélémy Gauthier, dessinateur de presse à la fin du XIX° siècle sur la vie du distillateur solitaire dans le cognaçais du XIX° siècle…

https://www.youtube.com/watch?v=Yoa4XTTp7b8

Jean-François publie ses dessins ici (http://une-vie-de-vin.tumblr.com/)

Dessin de j f poussard

L'imaginaire scientifique, l'alambic et l'alchimie

Flore Herbert, spécialiste de la recherche dans le domaine de l'imaginaire scientifique m'a contacté dans le cadre d'une recherche sur les bouilleurs de crus alchimistes… je ne savais pas que l'on était plusieurs bouilleurs/alchimistes et cette découverte me ravit au plus haut point…

Flore est venu m'interviewer pendant le dernier stage distillation à Autignac pour une émisison de radio partenaire de son projet, vous pouvez entendre cette émission à partir de ce lien (émission du 15 01 2015) :

http://www.rphfm.org/De-l-alchimie-a-l-alambic-il-n-y-a.html

Non seulement l'interview était intéressante et menée avec délicatesse, mais la musique aussi a été très bien choisie : Vous pourrez entendre une vieille chanson tzigane "O Devel Apipou" (Dieu va venir sur la terre) sublimement interprétée par Tcha Limberger, ainsi qu'un prélude de Bach pour violoncelle seul, et notre poète immortel Brassens pour finir… tout ce qu'il faut pour comprendre l'alambic et le bouilleur de cru…
Et je ne suis pas le seul à tenir le crachoir, on y entend aussi Quentin Le Cléach et Martial Berthaud, les distillateurs de http://www.atelier-du-bouilleur.fr/.

Merci Flore.

Essenciers

Mon ami Emmanuel Dalla Favera, collectionneur, distillateur, et restaurateur d'alambic à partums du pays de Digne fabrique des petits essenciers, ou vases florentins, en cuivre.

Essencier petit modèleEssencier grand modèle

Il propose 2 modèles : Le premier, photo de gauche, fait 85 cl pour alambics de 0 à 15 litres et le second, photo de droite, fait 215 cl pour appareils de 15 à 30 litres. Il est possible de faire plus gros sur demande.

Le morceau de sucre sur les photos, c'est pour l'échelle, pas pour le canard !

Le prix est de 40-45euros pour le petit et 50-55 euros pour l'autre + port.


Pour voir le travail de restaurateur et de collectionneur de Manu, voyez cet article : http://www.devenir-distillateur.com/blog/les-plantes-aromatiques-et-medicinales-pam-distillation-et-autre/une-magnifique-collection-de-materiels-de-distillerie-de-lavande.html

Contact : Emmanuel Dalla Favera : dalla-favera.emmanuel[voussavezquoi]orange.fr

Mise à jour du 27 avril 2015 :

Voici, à droite, un nouveau modèle avec entonnoir :

Essenciers, 2 modeles

Video sur l'alchimie des plantes

Le site web Baglis TV, spécialisé dans l'ésotérisme, vient de publier une vidéo sur l'alchimie végétale. Deux alchimistes discutent de leurs façons de voir et façons de faire. Les deux, faute de ne jamais d'être rencontrés en vrai, se retrouvent virtuellement ici… Ce sont Patrick Rivière et moi-même au printemps dernier.

Baglis tv

Cliquez sur l'image, ou sur ce lien (http://www.baglis.tv/esprit/alchimie/P683-de-l-alchimie-vegetale) pour accéder au site de Baglis TV et acheter cette video (9,90 €).

Stage distillation à Autignac

Deux jours à la distillerie d'Autignac

                                                         Martial Berthaud, aux manettes de sa machine spatio-temporelle…

Martial explique la distillationLes 13 et 14 septembre 2014, j'ai donné une formation distillation d'eaux-de-vie/Spagyrie dans les locaux de l'Atelier du Bouilleur, dans la distillerie coopérative d'Autignac, au nord de Béziers, qui appartient à l'Union des Distilleries de la Méditerrannée (UDM).

Il s'agit de mon ancien atelier qui est maintenant tenu par Martial Berthaud et Quentin Le Cléac'h, et qui distille vins de Faugères et d'ailleurs, fruits et tout ce qu'un bouilleur de cru d'aujourd'hui peut imaginer pour satisfaire sa passion pour les spiritueux maison.

Le programme était : une journée de distillation de vin autours d'un alambic à repasse, très simple. Techniques de fermentation, distillation &c… jusqu'à la dégustation finale des productions des participants (eaux-de-vie, liqueurs, et même quelques huiles essentielles et hydrolats).
Nous avons commencé le second jour devant un Kethar marocain (distillation de romarin) à parler de l'histoire de la distillation et des pratiques connues dans le monde, différents systèmes de distillation, différents spiritueux, différentes essences en tentant d'enrichir notre pratique, professionnelle notamment, de ces expériences très multiples.
Après un apéritif alchimique à base d'eau et de soleil dont vous trouverez la recette ici, nous avons réalisé un élixir spagyrique d'Absinthe, ce qui demanderai un peu plus qu'une petite journée, mais on a fait avec ce que l'on a pu, et je crois que tout le monde était plutôt content. L'élixir a été gouté en fin d'après midi sous la forme de granules homéopathiques.
Nous avons abordé d'autres travaux alchimiques qui peuvent intéresser les distillateurs/liquoristes ou autres tels que la pierre du vin, qui est un véritable viatique, ou d'autres voies plus fameuses.

C'est toujours un grand plaisir que de faire ce programme improbable qiu va du bouilleur de cru à l'alchimiste, car ces passionnés respectifs ne communiquent pas souvent alors que leur rencontre est réellement enrichissante pour tous. Les participants avaient d'ailleurs chacun des centres d'intérêt penchant plus pour les spiritueux pour les uns et pour les spirituels pour les autres, ce qui, présenté comme cela, montre une certaine appartenance à la même grande famille.

Les documents suivants ont été remis aux participants et vous pouvez les télécharger gratuitement en gardant à l'esprit que ce sont des supports de stage, et la pédagogie n'est pas celle d'un cours par correspondance ou d'un livre.

Histoire croisée de la distillationhistoire-croise-e-de-la-distillation.pdf (3.36 Mo)

1 initiation a la spagyrie et aux médecines alchimiques1.-initiation-a-la-spagyrie-et-aux-me-decines-alchimiques.pdf (174.4 Ko)

2 initiation a la spagyrie2.-initiation-a-la-spagyrie.pdf (140.79 Ko)

Pour un résumé de la technique de distillation à repasse, vous pouvez vous reporter aux pages de "l'alambic" données sur ce site, et particulièrement ici :

La distillation illustrée 1

La distillation illustrée 2

Cordial

Bonjour tout le monde,

Aujourd'hui j'ai reçu, parmi d'autres, la question suivante :


quelle est le salaire moyen d'un distillateur professionnelle dans le pays du cognac je voudrais avoir la réponse dés que possible aujourd'hui

J'ai donc immédiatement répondu (apparemment, c'était urgent) :

Vous aurez peut-être une réponse quand vous aurez appris à dire "Bonjour" et "Merci".
Bonne journée
Matthieu
C'est vrai quoi ?

À part ça, je n'ai pas la réponse (si un bienveillant collègue du cognaçais veut bien répondre en commentaires à Monsieur ou Madame, merci pour lui/elle)

Bon, blague à part, je ne vous apprend rien en reprécisant que vous êtes sur le site d'un particulier, qui n'est pas subventionné (ce n'est pas devenir-distillateur.gouv.fr…) par qui que ce soit et qui paye tout seul son hébergement pour éviter la pub à ses lecteurs (et à lui-même bien-sûr : je ne trouve rien de plus détestable aujourd'hui que cette habitude d'avoir de la pub sous les yeux partout tout le temps…). Je passe chaque jour un peu de temps pour répondre à mes lecteurs les plus angoissés, ce qui flatte mon ego bien-sûr, mais prend du temps, c'est normal.
Alors svp fouillez un peu sur le site avant de poser des questions comme si vous jetiez une pièce dans la machine à café, c'est-à-dire sans réfléchir, et mettez un peu les formes de la cordialité, c'est la base dans le monde du cordial et du spiritueux…

Allez, c'est tout pour aujourd'hui, je retourne à la préparation de mon stage de ce WE et à la fête des SIMPLES

La goutte fait maintenant partie du patrimoine français

L'Alambic au patrimoine !

La revue de presse du Centre International Des Spiritueux (CIDS) nous apprend en relayant cet article (http://www.rtl.fr/actu/politique/bieres-et-spiritueux-inscrits-dans-le-patrimoine-de-la-france-7772861062) que l'alambic vient d'entrer, non pas encore au Panthéon, c'est encore trop tôt pour l'enterrer, mais au rayon "Patrimoine de la France" !

C'est une bonne nouvelle qui va tout-à-fait dans le sens de la loi sur les bouilleurs de cru de 2003 qui actualise ce statut au titre de la sauvegarde des vergers et donc du paysage français.

Il ne reste plus qu'à l'administration des douanes qui est maintenant en charge de la gestion de ce patrimoine d'intégrer cette notion dans leur politique interne et la Goutte du bouilleur de cru sera sauve (saine, elle l'est déjà, il ne restait que le second terme à gagner) !

Mais on sait que le travail des douanes reste très proche de la loi et on peut être assuré de leur bonne volonté à protéger le patrimoine, même quand il ne rapporte pas grand chose au trésor.

Merci à tous !

Trinc !