Plaidoyer pour la libération de l’Absinthe

Plaidoyer pour la libération de l’Absinthe

Et quoi ? ça y est non ? elle est autorisé l’absinthe maintenant non ?
En effet, il a été finalement reconnu que la Fée Verte avait eu un mauvais procès au début du XX°, et il a donc été annulé au début du XXI°. Bravo.
Alors quels sont les conséquences de cette mise en l’exil ?

Reprenons un peu en amont…
Ce n’est pas le sujet de cet article que de rappeler la spiritualité de l’absinthe (Dans le domaine des spiritueux, j’emploie facilement « spiritualité » à la place de « mythologie » : Artémis, la fée Viviane, Ste. Bibiane de Rome &c…), ni son importance consolatrice dans la société industrielle naissante. Je voudrais juste rappeler quelques points de son histoire, et les mettre en rapport avec notre façon de la définir aujourd’hui.

L’absinthe, Artemisia Absinthium, est une plante historiquement importante dans la boisson, et particulièrement dans les boissons alcoolisées, ainsi que dans la pharmacopée. Ces deux domaines sont intimement liés dans l’histoire de la distillation, de la cuisine, et de la pharmacopée depuis leurs débuts dans l’Antiquité. On la trouve dans de nombreuses traditions méditerranéennes, car la grande absinthe est une plante méditerranéenne de montagne. La Méditerranée a toujours été en rapports étroits avec l’Orient et ses traditions culinaires et médicales. Les recettes utilisants les vertus médicinales de l’absinthe, dont des alcools, ont rapidement ajouté le complément naturel de l’absinthe au niveau de la digestion : l’anis vert. En effet, les amers tels que les absinthes ont une action apéritives et digestives par le foie et la vésicule biliaire alors que les anisés (anis vert, badiane, fenouil &c…) agissent plutôt sur l’estomac. Foie, vésicule biliaire, et estomac sont évidemment en relation et l’action de l’un agit sur l’autre. L’association des deux est salutaire au niveau médicinal et il est aisé de jouer sur leur complémentarité. Sur le plan aromatique, l’association des amers du type absinthe et des anisés n’est pas si facile et il est rare de trouver une recette qui offre un bon équilibre entre les deux. En général, l’un domine sur l’autre. Autrefois, les amers étaient plus appréciés qu’aujourd’hui, mais depuis l’introduction du chewing-gum et autres douceurs sucrées de notre société moderne, le palais craint l’amer et l’anis est maintenant presque toujours dominant. Il existe encore pourtant aujourd’hui un souvenir de l’amertume de notre belle plante dans beaucoup d’anisés méditerranéens tels certains ouzos et autres anisettes qui contiennent un soupçon d’Artemisia pour donner la profondeur due à cette grande tradition de spiritueux médicinaux (apéritif et digestif sont des termes médicinaux).
Il existe une autre piste qui nous rappelle la présence de l’absinthe dans la liquoristerie et qui a contribué à la naissance de l’Absinthe telle qu'on la connut aux XVIII° et XIX° siècles, et depuis son retour au XXI° siècle. Ce sont les liqueurs de la famille des Chartreuses, Arquebuses &c… Je reviendrai dans un futur article sur cette tradition de liqueurs médiévales qui se développeront au XVII° siècle.
Ces liqueurs (Chartreuse &c…), spiritueux souvent sucrés aujourd’hui mais cela n’a pas toujours été le cas, sont finalement très proches de ce qui deviendra notre Fée Verte. Ils ont un bouquet souvent très riche qui n’est pas construit sur le modèle classique des spiritueux faits d’une plante principale mise en valeur par d’autres plantes secondaires (tels que les modernes spiritueux : pastis, gins, absinthes…) mais ils sont construits sur une synergie complexe aromatique et médicinale. C’est en fait un microcosme en bouteille, une représentation de la nature dans toute sa richesse. Ces recettes contiennent toujours de l’absinthe et ses sœurs botaniques (petite absinthe, c’est l’armoise pontique, de l’arquebuse, c’est l’aurone, ainsi que d’autres : armoise vulgaire, génépi &c…). Si l’on en juge par leur popularité, ces recettes ont forcément eu une influence sur l’évolution de ce que l’on va appeler bientôt l’« Absinthe », notre Fée Verte.

Alors d’ou vient notre absinthe moderne ? Quel est son blason ?
L’absinthe qui s’est développé d’une façon très particulière au milieu du XVIII° siècle, particulièrement en France et en Suisse, et plus particulièrement encore dans les deux Juras, est la fille d’une longue tradition. L’absinthe qui est renée au début du XXI° siècle garde le souvenir de cette absinthe des XVIII°-XIX° siècles, elle garde aussi le souvenir de la période de diabolisation qui amènera l’interdiction (ce qui n’est ni une gloire ni une honte, c’est juste un épisode dont il faudrait bien se sortir aujourd’hui puisqu’elle vient d’une image qui a été développée par ceux qui n’aimaient pas l’absinthe). Doit-elle se souvenir de sa proto-histoire (médiévale et renaissance) ? À mon avis oui, la très riche tradition des spiritueux absinthés d’avant le XVIII° siècle est absolument incontournable et il serait temps de la connaître et de la reconnaître mieux !
C’est ainsi que l’absinthe ne se limitera pas à l’image que l’histoire récente a laissé : un apéritif anisé, louche, avec une pointe d’amertume d’absinthe… Elle retrouvera naturellement ses cousines germaines : les Vermouths, les bitters allemands &c…
Il est remarquable d’ailleurs de voir comme les distillateurs modernes du monde entier essayent de se libérer de cette tradition jurassienne en inventant d’autres goûts, d’autres couleurs, d’autres façons de la déguster…
Personnellement, dans ma propre production d’absinthe, ma préférée est une absinthe verte (méthode chartreuse) très amère et très peu anisée. Elle ne correspond pas au standard de l’absinthe suisse qui doit avoir un goût d’anis et loucher plus que ma Chandelle Verte ne le fait (mais ce n’est pas ma faute, j’ai mal compris la remarque d’Alfred Jarry qui n’aimait pas l’eau qui troublait son absinthe et j’ai préféré diminuer l’anis vert au profit de la chaleureuse badiane médicinale, de l’agastache anisée, du fenouil…). Pourquoi est-ce que ma Chandelle Verte n’est pas reconnue comme une absinthe en Suisse ? Parce qu’elle ne correspond pas au standard du Val de Travers… Mais le Val de Travers est une tradition locale du Jura !, merveilleuse tradition certes, mais qui ne représente pas « l’absinthe » dans son universalité ! Mais je développerai cette question dans un article consacré à une réflexion sur la question des appellations contrôlées et leurs cahiers des charges.

En conclusion, je tiens à rappeler que l’absinthe (Artemisia Absinthium) est une plante méditerranéenne de montagnes, endémique dans les Alpes méridionales et en Valais. Elle s’intègre dans une grande tradition de spiritueux anisés/amers méditerranéens qui perdure encore aujourd’hui (ouzos, rakis…) ainsi que dans la tradition des liqueurs médiévales souvent transmises dans les monastères (Liqueur des Chartreux, Eau d’Arquebuse…).
La boisson a évoluée vers l’apéritif anisé/absinthé connu à la belle époque sous le nom de Fée Verte avec une tradition particulièrement développée dans les Juras suisse et Français, mais pas que.
C’est cette dernière qui a retrouvé sa gloire au XXI° siècle, en jouant du coude avec son petit cousin, le jeune Pastis, qui avait opportunément pris sa place le temps de son exil au XX° siècle.

Il serait intéressant de se souvenir que l’Absinthe est riche de toute son histoire et qu’elle pourrait être enrichie encore par de belles rencontres familiales, lors d'un genre de cousinade entre les spiritueux de la famille, et échanger recettes et usagesde la famille… On imagine la Fée Verte partageant ses histoires avec la vieille tante Chartreuse et leur cousin du Liban, un anisé rose-absinthe… Une absinthe libérée de son histoire récente qui retrouverait ses racines… Ce sont peut-être des racines plus profondes qui feront pousser plus haut et voyager plus loin notre Fée Verte internationale…

Matthieu Frécon, Valais, Printemps 2022.

 

absinthe Arquebuse Chartreuse fée verte Ouzo Raki pastis anis vert

Commentaires

  • ( patriciatheo66@gmail.com )offre de prêt entre particuliers sérieux et honnête. Vous êtes en France, Belgique, Nouvelle Calédonie, Polynésie, française, Wallis And Futuna ,Suisse, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Canada , Danemark ,Israël, Algérie F
    • 1. ( patriciatheo66@gmail.com )offre de prêt entre particuliers sérieux et honnête. Vous êtes en France, Belgique, Nouvelle Calédonie, Polynésie, française, Wallis And Futuna ,Suisse, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Canada , Danemark ,Israël, Algérie F Le 02/05/2022
    ( patriciatheo66@gmail.com )offre de prêt entre particuliers sérieux et honnête. Vous êtes en France, Belgique, Nouvelle Calédonie, Polynésie, française, Wallis And Futuna ,Suisse, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Canada , Danemark ,Israël, Algérie France en Martinique, Guadeloupe en Réunion ou autre Canada Belgique etc.. Un peu partout dans le monde. Si vous êtes dans le besoin de prêter de l'argent urgent ou autre rapide entre 5000€ à 15.350.000€ dans n'importe quel domaine de votre vie professionnel ou privé ne chercher plus ailleurs sur le forum n'hésitez pas de nous contactez par email pour en savoir plus sur nos conditions bien favorable sans protocole. Veuillez nous contacter par adresse email: patriciatheo66@gmail.com

    ( patriciatheo66@gmail.com )Offre de prêt entre particuliers sérieux en Algérie , France, Algérie, suisse, Canada, Chine, Danemark, Allemagne, Italie, Belgique, Israël, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, République tchèque, un peu partout dans le monde entier etc...
    Vous êtes dans une impasse financière et toutes vos tentatives de reprise en main tombent à l'eau. On vous a refusé à la banque parce que votre crédit ne répond pas à leurs Normes? Vous rêvez de posséder votre propre maison, mais on vous à refusé un prêt hypothécaire à cause d'un crédit insuffisant? Vos affaires se sont améliorées depuis une année. Vous aviez besoin d'argent pour augmenter votre activité. Que vous ayez eu des retards de paiement explicables, un surendettement, un divorce ou une perte d'emploi ou autres. Ceci n'est pas une situation sans solution car vous pourriez avoir une deuxième chance au crédit particulier n’hésitez pas à nous contactez: email : patriciatheo66@gmail.com

    Je présente à votre demande des prêteurs qui sont disposés à réévaluer votre solution financière. Vous pouvez bénéficier d'un prêt de avec un intérêt de 2% par an.Toutes sortes de financement pour un projet bien défini ,si vous êtes dans le besoin, si vous avez des projets, ou si vous êtes en difficulté financière,.n’hésitez pas à nous contactez: email : patriciatheo66@gmail.com

    ( patriciatheo66@gmail.com )offre de prêt entre particuliers sérieux et honnête. Vous êtes en France, Belgique, Nouvelle Calédonie, Polynésie, française, Wallis And Futuna ,Suisse, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Canada , Danemark ,Israël, Algérie France en Martinique, Guadeloupe en Réunion ou autre Canada Belgique etc.. Un peu partout dans le monde. Si vous êtes dans le besoin de prêter de l'argent urgent ou autre rapide entre 5000€ à 15.350.000€ dans n'importe quel domaine de votre vie professionnel ou privé ne chercher plus ailleurs sur le forum n'hésitez pas de nous contactez par email pour en savoir plus sur nos conditions bien favorable sans protocole. Veuillez nous contacter par adresse email: patriciatheo66@gmail.com

    ( patriciatheo66@gmail.com ) Nous octroyons des crédits sérieux entre particulier sérieux et honnête. Bonjour chers tous en France, Belgique, Nouvel Calédonie, Polynésie, française, Wallis And Futuna ,Suisse, Allemagne, Italie, Portugal, Espagne, Canada , Danemark ,Israël, Algérie Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto, pour la création de vos propres entreprise, pour vos besoins personnels plus de doute.Nous octroyons des crédits personnels allant de 5000 jusqu'à 12 500.000 € avec un taux d'intérêt nominal de 3% quel que soit le montant. Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt le montant exact que vous souhaiteriez et la date. Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels :patriciatheo66@gmail.com
  • Benoit NOËL
    Rebonjour Matthieu,
    J'ai compris hier que le texte dont tu me parlais le 30 mars était déjà en ligne. Je viens de le lire. Bravo !
    Je t'ai écrit par mail le 30 : "Liberté, j’écris ton nom… Vivement ton plaidoyer pour une absinthe renouvelée hors des codes, idées reçues et poncifs. Vive le chanvre, l’anis étoilé, l’aunée, la coriandre et l’absinthe sauvage, of course. Vive l’Edelweiss libre !"
    Connais-tu Hans-Peter Füss ? Comme toi, comme AA (Alphonse Allais pas l'Artemisia absinthium, ah, ah...), Peter chérit l'amer. Mieux, il a décroché plus que quiconque moult médailles de tout acabit aux Absinthiades avec des absinthes amères et par là même fort peu anisées. Mieux encore, il a défendu la tradition des absinthes selon l'esprit des Wermuth et des spiritueux au cumin par exemple. Bien plus, il l'a fait avec énormément de courage et non sans frictions avec les tenants d'une absinthe immuable et univoque. Je l'ai défendu avec mes tribunes du regretté site Le musée virtuel de l'absinthe ou en une chronique toujours en ligne du site des Editions BVR en la rubrique Les Amis. Tu dois discuter avec lui et goûter à ses absinthes en honneur à Jarry (Absinthe Le Vélo), Lautréamont ou aux Bourbaki !
    J'en passe et des meilleures, notamment L'Angélique...
    Hélas, nous restons en butte avec Peter aux sarcasmes de distillateurs et d'historiens qui défendent une idée toute faite de l'absinthe au mépris des traditions vivantes et complexes de l'histoire. Brisons-là, cette position est stérile, vaine, perte de temps et sans avenir. Que ces messieurs dames s'étripent en médisant du voisin et en tentant rageusement de faire valoir leur pré carré, nous avons d'autres chats à fouetter.
    Tu as raison de rappeler que l'absinthe s'inscrit dans la vaste constellation des vermouths, chartreuses et eaux d'arquebuse. Il n'en est pas moins vrai qu'elle s'inscrit également dans celle des anisettes si variées du pourtour méditerranéen et dans celle des anisettes de Bordeaux. Tous les goûts sont dans la nature.
    Vive Matthieu, vive Peter, et j'y ajoute volontiers Peter Verte, Ted Breaux, Karine et Pierre-Alain Bugnon, Willy Bovet, Gaudentia Persoz, Martial Fillipi et quelques autres... Vive les empêcheurs de penser en rond !
    BN
    NB
    Eh merde, vive moi ! (Lol)
    • croquignole
      • croquignoleLe 13/04/2022
      (Ça fait vraiment plaisir d'avoir des commentaires comme ça… De Benoît Noël (1) en plus… Merci benoît !) (1) http://bnoel.herbaut.de/about/

Ajouter un commentaire