Alambics pour sorcières

Une certaine Lili, sorcière médiévale et lectrice de ce blog me demande conseil sur les techniques modernes en matière de distillation… Modernes, mais adaptées à son époque, bien sûr.

La principale différence en matière de distillation au Moyen-Âge et notre époque quelque peu plus éloignée de la Première Goutte qui fît le monde est la réglementation qui impose au distillateur un statut de professionnel (je dis ça pour rappeler que la possession d'un alambic, même petit, même destiné à la distillation d'huiles essentielles ou d'eaux florales, est soumis au contrôle des douanes et de ce fait réservé aux professionnels).

Voici sa question :

bonjour
je travaille sur les marché medievaux en tant que "sorciere - herboriste" :o)
et j'aimerai ajouter une corde à mon arc avec un alambic ( un petit pour la demonstration )
mais comment etait il fait à cette epoque ? en verre comme les alambics d'alchimistes? en cuivre ? ( mais travaillait on ce materiau a l'epoque?)
voilou j'espere que vous pourrez me renseigner
merci

Avant d'aller plus loin, j'encourage Lili et tout les lecteurs à lire mon livre qui décrit l'évolution de l'alambic depuis la préhistoire jusqu'à nos jours, avec les beaux dessins de Cécilia Chauvet. En plus, c'est bientôt Noël alors, pensez aux cadeaux…

Voici quand même quelques une des illustrations du livre de John French The Art  of Distillation, 1651, Il est un peu postérieur au Moyen-Âge certe, mais ça donne quand même une idée sur cette époque très riche.

Illustration de couverture de l'Art de la Distillation

 En couverture du livre de John French, un Pélican, qui réabsorbe son propre distillat. Cette opération ne permet pas de séparer, mais de transformer une matière par distillation. Technique utilisée en alchimie et en spagyrie (spagyrie : séparer & réunir)

à droite : un alambic dont le chapiteau est très certainement inspiré des chapeaux de sorcières…

alambic "chapiteau de sorcière"

 

 

 

 

Celui-ci servait peut-être à la distillation de résines

 

 

Ce genre de construction en brique se voit encore aujourd'hui dans les Charentes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

celui-ci distille des portions individuelles… à Bain-Marie

en haut : apparition du réfrigérant dans un tonneau

rectification par distillations successives

Un tonneau pour la rectification, un second pour le refroidissement des esprits Pensez à emmener un alambic lors de vos vacances en mer… Distillation solaire, système de Cyrano de Bergerac ("L'Autre Monde ou les Estats et Empires de la Lune" 1657) Modèle pour liliputiens

Une colonne pré-industrielle

Distillation par capillarité (très économique !)

Sorcières au bain & hammam (à moins qu'il ne s'agisse du supplice réservé aux sorcières fraudeuses ?)

 

(pointez la flèche sur les images pour lire la description)


Enfin, pour revenir à notre époque, voici un système fabriqué en Afrique du Nord qui ne permet pas pas de distiller d'alcool (son réfrigérant n'est pas assez performant) et qui donc, n'est pas un alambic (et donc, n'est pas réglementé !!!). Il permet de distiller des hydrolats, voire quelques huiles essentielles.

C'est l'instrument idéal pour la sorcière moderne…

appareil pour les eaux de rose, de romarin &c…

(désolé, je vous fais encore tourner la tête… décidément, mon truc c'est l'alambic, pas l'ordinateur !)

Commentaires (5)

1. Matthieu 14/07/2011

Bonjour Hervé,
Oui, ces images viennent toutes de ce livre merveilleux qu'est l'Art de la Distillation de John French (dont j'ai un peu emprunté le titre !)

2. Hervé 13/07/2011

Bonjour Matthieu, j'espère que tu vas bien.

J'aurai voulu savoir d'ou provient cette image (de quel ouvrage) ou l'on voit le bonhomme pincer le haut du grand ballon sur un trépied, est ce que ça vient de John French ?

Porte toi bien, et longue vie à ton blog/site !!

Hervé :)

3. Matthieu 30/11/2010

Bonjour,
Cyrano est peut-être le premier à décrire un voyage extra-terrestre. Son "carburant" était la rosée "…Je m'estois attaché tout autour de moy quantité de fioles pleines de rosée, et la chaleur du soleil quiles attiroit m'esleva si hault, qu'à la fin je me trouvé au dessus des plus hautes nuées…".
Derrière son récit, on admet que cet alchimiste distillait sa "rosée" au soleil.
La distillation solaire était très pratiquée. Je reviendrai sur le sujet avec mes propres travaux dès que les beaux jours reviendront, au printemps…

4. Ély 30/11/2010

Merci pour cet article qui montre que la distillation s'est sorcier !
Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous parlez de Savinien Cyrano de Bergerac ?

5. lili 30/11/2010

merci merci merci =D

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau