Une préparation homéopatique maison

La Suisse qui est un très beau pays possède une excellente tradition de distillateurs d'eau-de-vie. Ceux qui ont lus mon livre savent que je ne taris pas d'éloges à leur égard. Or, les suisses n'ont pas seulement vu naître l'école de distillation "moderne" initiée par Messieurs Tanner & Brunner dans les années 1980, ils ont aussi une tradition médico-alchimique, appelée spagyrie, qui remonte à Paracelse (né près de Zurich à la fin du XV° siècle) et les deux pratiques (distillation des eaux-de-vie et médecine spagyrique) ne sont pas à mon avis sans rapports.
C'est la philosophie et les pratiques spagyriques qui ont permis la naissance de l'homéopathie par Hahnemann au tout début du XIX° siècle  et c'est probablement grâce à cette familiarité avec la médecine de Paracelse que les suisses ont développés l'usage de l'homéopathie, conjointement à celui de la pharmacie familiale. En France, l'ordre des médecins et celui des pharmaciens empêchent toute tentative de pratique médicinale un tant soit peu parallèle, par des petits laboratoires ou même au niveau familial.

Je vous ai rapporté un petit reportage sur l'élaboration maison de préparation homéopatique en Suisse, chez mon amie Marie-Anne Aeshbach, dans l'Appenzell. Il s'agit d'une dilution de placenta à l'intention du nouveau-né et de sa mère (ici, une amie proche de la famille). En France, une telle préparation serait très sévèrement punie pour plusieurs raisons : 1) le transport d'organes est très réglementé (le petit bout de placenta dans son flacon d'alcool transporté par le papa de la clinique à la maison), 2) la préparation médicinale elle-même est illégale (hors laboratoire agréé, préparation homéopatique non conforme - par exemple, la matière première n'est pas étuvée) et enfin, le plus grave, 3) pratique illégale de la médecine (de la part du papa, ou de l'ami qui a fait la préparation et la donne à la maman ou au bébé). Il est à noter qu'avant la maladie de la vache folle (dont on ne peut qu'imputer la cause à l'industrie agro-alimentaire, proche de l'industrie chimico-pharmaceutique), l'utilisation de son placenta n'était pas si compliquée, et d'ailleurs les cliniques en faisaient le commerce avec des laboratoires de cosmétiques (ce qui faisait que la précieuse enveloppe vous passait encore sous le nez…).
Ce mode de préparation homéopathique, la méthode du flacon unique, a été développé par Korsakow, médecin et disciple direct de Hahnemann. On trouve la méthode détaillée de cette procédé dans le livre de Michel Dogna Prenez en main votre santé, ou dans le mien, disponible sur ce site, pour ceux qui ne l'ont pas encore lu ;-).
Passons maintenant à la préparation elle-même.

La préparation par flacon unique demande : la teinture mère, un ou plusieurs flacons neufs (en homéopathie, le matériel utilisé doit être neuf pour des raisons de mémoire), une petite quantité d'alcool à environ 50 % (disons, à un degré supérieur à 25 % pour des raisons de conservation). Si vous voulez utiliser le produit sous formes de granules, ce que je recommande pour les qualités du sucre et pour la facilité d'utilisation - pour un bébé surtout), il vous faudra un ou plusieurs tubes de Saccharum Lactis en 2 DH, ou 1 CH (c'est du sucre de lait, la matière première des granules, dans une dilution très faible). Ce matériel vous permettra de faire les dilutions. Pour en faire plusieurs à partir de la même matière première, il faut autant de flacons, alcool et tubes (3 dans notre exemple).

 

La matière première, les flacons neufs et les tubes de granules.               L'alcool, le récipient pour jeter les dilutions intermédiaires, de quoi noter et étiqueter


La teinture-mère
Un petit bout de placenta est découpé après la naissance, il est rincé dans un verre avec de l'eau de source (bouteille d'eau minérale par exemple) puis placé dans un petit flacon d'alcool (eau-de-vie artisanale blanche, ou esprit de vin, ou à défaut, alcool de pharmacie baissée à environ 50 %).
Cette teinture peut être utilisé rapidement (quelques heures de macération peuvent suffire) ou conservée longtemps.
La dynamisation
La teinture doit être diluée et secouée pour extraire l'énergie de la matière première, le nombre de dynamisations dépend du rapport matière/énergie recherché (pour ceux, assez nombreux, qui restent septiques devant la notion d'énergie, je leur rappelle que le rapport matière/énergie a fait la gloire d'un certain Einstein, avant d'être au cœur des préoccupations des physiciens quantiques, je dis cela à cause de l'esprit un peu borné qui règne en France depuis un certain rapport sur les sectes).
On verse la teinture dans le tube pour la remettre dans son flacon d'origine, les quelques gouttes qui restent accrochées au bord du tube suffisent pour la dilution. On rajoute une centaine de gouttes d'alcool (+/- 50 %), on secoue très énergiquement 100 fois (on dit qu'Hahnemann tapait le tube sur une vieille bible reliée en cuir &c… personnellement, et sans rien vouloir ôter au rituel du maître, je recommande de le faire sur mon livre "L'ALAMBIC" qui est plus facile à trouver et coûte beaucoup moins cher…)


   La dynamisation est très énergique                        Ne pas oublier de noter…

 

 

                                                                                                                        Garder la bonne dilution

 

 

la première dilution (1° centésimale Korsakowienne, ou 1° CK) est prête, il ne reste qu'a la jeter sur le gazon pour remettre dans le tube encore humide une centaine de gouttes d'alcool et recommencer l'opération pour la 2° CK…
Ne perdez pas courage, continuez au moins jusqu'à la 3° C qu'il faudra garder dans un tube à part, ainsi que la 9°, et la 30°, tous bien étiquetés. Les dilutions proposées sont données à titre indicatif : il y a plusieurs écoles et je vous conseille d'expérimenter vous-même avec une matière adaptée aux essais (voyez dans le livre de Dogna qui donne des exemples, ou dans le mien qui décrit la préparation de tabaccum pour arrêter de fumer).
Les granules
Vous êtes maintenant en possession de quatre flacons : la teinture-mère, la 3° dilution, la 9°, et la 30°. Vous pouvez transférer vos produits dans des granules de saccarum lactis, support habituel en homéopathie. Les alchimistes modernes et les antroposophes connaissent bien les propriétés du sucre pour conserver l'énergie (énergie solaire en particulier), notons en passant que l'alcool qui sert à extraire et à conserver nos teintures est issue d'une fermentation du sucre.
L'opération consiste à imbiber les granules avec quelques gouttes de votre dilution et de les laisser sécher (au soleil si possible). Pour éviter toute contamination, il faut absolument éviter tout contact avec les granules, autrement dit, il ne faut pas les toucher (précaution habituelle en homéopathie).

Les granules sont prêtes à être imbibées, puis séchées au soleil, pour être ensuite replacées dans leur tube.

 

Les granules séchées sont remises dans leurs tubes, soigneusement étiquetées, prêtes à l'emploi.


Quel emploi ?
Pour ne pas être accusé d'incitation à une pratique illégale de la médecine, et pour encourager la recherche personnelle, je ne donnerai pas maintenant les résultats de mes recherches sur les emplois des différentes dilutions, mais je suis évidemment prêt a répondre à tout commentaires de cet article…


C'est un peu de travail, bon courage !

 

 

PS. Si vous avez vous-même pratiqué ces dilutions sur d'autres matières premières, n'hésitez pas à nous faire profiter de votre expérience : c'est aujourd'hui plutôt rare !

Commentaires (8)

1. Claire 21/07/2017

Bonjour, mon amie a accouché le 5 juillet et nous avons conservé le placenta et le cordon 3 jours au réfligérateur puis au congélateur. Je voudrais effectuer la teinture mère, est-ce encore temps ? Merci pour vos conseils, et pour cet article très utile.

2. Maman Loup 17/05/2016

Un plaisir de partager. Moi-même je trouvais tout ça "too much", trop extrémiste hippie, puis j'ai enfin réalisé mon rêve d'accoucher à domicile, il y a 2 mois, et le reste est venu tout naturellement. Quand on fait un truc BIEN, le reste s'enchaîne et s'enchante avec fluidité. Paradisiaque est le mot juste. Quel bonheur de récupérer ma force, ma dignité, ma puissance maternelle et féminine sans bla-bla et sans faux ésotérisme, juste la mammifère que je suis. Et redonner son utilité au placenta en fait partie... placenta veut dire "pain" en latin, c'est pour une bonne raison!
J'encourage joyeusement d'autres mères à considérer la place de ce merveilleux organe dans leur vie et celle de leur bébé, et surtout, à se renseigner sans relâche pour pouvoir décider de tout en connaissance de cause. Merci pour votre respect!

3. Matthieu 17/05/2016

Merci Maman Loup pour ce magnifique témoignage !
Pour ceux qui seraient un peu décoiffés par ce témoignage quelque peu surprenant dans notre société stérilisée, je vous suggère d'imaginer qu'il s'agit d'un reportage télé sur une naissance dans un pays paradisiaque comme il en existe encore. Je suis sûr que vous vous direz alors : "Dans ces pays, ils savent des choses que l'on a oublié…" :-)

4. Maman Loup 16/05/2016

Et bien moi je vis en Espagne et ici c'est légal, tralalère.
J'ai accouché de mon magnifique bébé de 4,5kg à la maison. immédiatement après, mes sages-femmes ont préparé un smoothie mangue-orange-placenta (un petit bout suffit), ce qui a immédiatement arreté mes saignements et a donné à tous les goûteurs une pèche incroyable (mon mari, ma mère et mon fils ainé ont trouvé ça bon mais n'ont pas pu dormir pendant 3 nuits, après. Moi non plus d'ailleurs).
Avec mon beau placenta unique de 1,5kg, ma chère amie et encapsuleuse a d'abord fait une empreinte de mon placenta, de chaque côté (coté mère et coté cordon et bébé) sur un beau et grand papier à dessin. Puis elle l'a cuit quelque minutes à la vapeur (l'eau contenait du gingembre. Le bouillon restant, je l'ai congelé en portions taille glaçon et j'en ajoute à mes soupes et potages. Elle a coupé un morceau qu'elle a mis dans une bouteille brune à l'ancienne de bierre, qu'elle aremplie de vodka en me disant de la secouer tous les 3 jours pendant 6 semaines pour avoir de la teinture mère à vie pour moi et mon bébé (quand la bouteille est à moitié vide on remplit de vodka et c'est reparti). Puis elle a coupé de très fines lamelles qu'elle a mise sur du papier sulphurisé pendant 12h à 40° (ou 50° avec une spatule en bois coincée dans la porte du four). Elle a aussi placé le cordon en forme de coeur dans le four ce qui a donné une très jolie amulette! Elle a alors réduit les morceaux séchés en poudre grâce à un moulin électrique à café. Puis elle a rempli 120 capsules végétales avec la poudre obtenue. J'en prend 2 tous les matins depuis 2 mois, et quand j'oublied'en prendre, je me sens vite éreintée et déprimée.
Voilà!
Le placenta de mon fils ainé, par des circonstances externes, on a uniquement pu l'enterrer dans notre jardin, sous un figuier.

5. Matthieu 24/11/2015

Bonjour Cindyogi,
La teinture se conserve ad vitam avec ou sans la matière première (ici, le placenta). J'ai l'habitude de laisser la matière dans l'alcool.
Lorsque ma dilution est faite, je dépose mes granules sur une feuille de sopalin posée sur une assiette, et je les imbibe de quelques gouttes, je les laisse sécher au soleil (au soleil c'est mieux). Les granulés se conservent également très longtemps, je dirait même que le temps ne les altèrent pas.
Mais les photos répondent aussi à vos questions ;-)
Avez-vous lu cet article complémentaire : http://www.devenir-distillateur.com/blog/recettes-pour-la-pharmacie-soins-du-corps/arnica-5-ch-faites-le-vous-meme-et-en-vacances.html ?
Amicalement

6. cindyogi 23/11/2015

Bonjour !
Pour la teinture mère doit on laisser le morceau de placenta ou le retirer après un certain temps de macération ?
Combien de temps se conserve t'elle ?
Sur quoi mettez vous les granulés pour les imbiber ?
Combien de temps se conservent les granulés ?
Merci :)

7. Matthieu 07/09/2010

Bonjour,
Je suis sûr que votre nouveau né poussera mieux que son placenta si vous le plantez !
Vous pouvez essayer cette recette homéopathique qui est assez appréciée dans des pays plus libéraux que le nôtre en matière de médecine parallèle. Je donne tous les éléments de la préparation homéopathique dans mon livre, ainsi que Michel Dogna dans son "prenez en main votre santé"
Si vous le faites, vous pouvez nous faire part de vos résultats !
Merci

8. arriere petit fils de bouilleur 31/08/2010

ma compagne a accoucher il y a peu de temps et nous avons gardez le placenta au congelateur afin de le planter (symboliquement ) votre secret m'interresse merci

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau